Écriture Paris

Les adultes

Anne Claire avant
Anne-Claire, éducatrice de jeunes enfants : une écriture illisible par ses collègues

Anne-Claire doit rédiger, de par son métier, des comptes rendus de réunions ou de formations. Or, ses collègues n'arrivent pas à lire son écriture ! Cela représente une perte de temps pour tout le monde : Anne-Claire doit refaire un compte rendu oral de tous ses écrits aux quatre professionnels de son équipe, qui n'ont pas les mêmes horaires et ne sont pas disponibles au même moment.

 

Anne Claire avant

 

Après quatre séances de rééducation, entre juin et octobre 2016, l'écriture d'Anne-Claire a tant changé qu'une de ses collègues refuse de croire que c'est elle qui a pris le compte rendu d'une réunion et doit la voir écrire pour être convaincue !

Pour le site, Anne-Claire a eu la gentillesse de recopier le même texte qu'en juin, pour comparaison.

Anne Claire après

 

 

 

 

Gaël : un jeune adulte mal à l'aise dans son écriture
Gaël, un jeune adulte mal à l'aise dans son écriture


Gaël est venu me voir fin novembre 2013 car il n'aimait pas son écriture. Après avoir eu une scolarité problématique, il a réussi à passer le bac en candidat libre et envisage une reprise d'études.

Son écriture est un peu tremblée, un peu heurtée. Il a mal à la main quand il écrit plus de quelques lignes. Nous faisons donc deux séances, suivies d'un entraînement régulier. Fin janvier, lors de la séance de bilan, Gaël est satisfait du résultat : la lisibilité et la fluidité sont au rendez-vous !

De plus, les douleurs dont il se plaignait ont presque entièrement disparu.

avant :

Gaël avantaprès 2 séances. Gaël a pris soin de copier le même texte pour faciliter la comparaison :

Gaël après

 

Vincent une rééducation de l'écriture en urgence
Vincent, étudiant : une rééducation de l'écriture en urgence


Vincent est un étudiant brillant, titulaire d'un Master 2 de droit, qui passe l'examen du barreau pour devenir avocat. Or, lors de sa préparation de l'examen, ses professeurs lui reprochent son écriture manuscrite, lui signifiant qu'elle risque de lui porter préjudice.

Vincent a toujours eu des problèmes avec son écriture, mais il s'en est toujours sorti à ses examens grâce à son excellent niveau. Cette fois, l'enjeu est de taille et il vient me voir... le 23 août, pour préparer le barreau qu'il passe le 16 septembre !

En une seule séance, mais en travaillant d'arrache-pied, il a réussi, à la date du 11 septembre où je le revois, à obtenir une amélioration non négligeable en terme de lisibilité. La rééducation n'est pas terminée, mais j'espère que les progrès seront suffisants pour cette échéance importante. Bonne chance à lui !

Mi-novembre, la bonne nouvelle arrive : Vincent a réussi les écrits ! Il est actuellement en train de préparer les oraux. Il m'écrit :

Je tiens d'ailleurs à vous remercier, car votre aide n'a sans doute pas été étrangère à cette admissibilité, celle-ci s'étant joué au dixième de point près, la lisibilité de mon écriture a peut être même été ce qui m'a apporté les points nécessaires pour cette réussite.

De surcroit, de manière plus surprenante, cette amélioration de l'écriture m'est encore aujourd'hui largement bénéfique pour les oraux : pouvoir écrire un exposé lisible et rapidement pendant l'heure de préparation qui nous est donné, m'a été extrêmement utile pour la fluidité de mon exposé. Vous pourrez le dire à mes successeurs, même pour l'oral, l'écrit compte !

Juin 2014 : je suis ravie d'avoir des nouvelles de Vincent, qui a réussi ses oraux et m'écrit qu'il a pensé à moi en rédigeant une synthèse à la main, ce qu'il ne faisait jamais avant... Il a également témoigné sur le "livre d'or" de ce site. Merci à lui.

écriture de Vincent avant (juillet 2013) :

Vincent Avant


écriture de Vincent après 1 séance de rééducation et 2 semaines de travail à la maison :

Vincent après 1 séance.

 

Je fais remarquer au passage que le professeur qui a corrigé la seconde copie aurait bien besoin d'une rééducation de l'écriture...

 

end faq